Mon Panier

Bienvenue chez le spécialiste des camélias.

Accueil / Blog du Camélia / Plantation du camélia : guide complet

Plantation du camélia : guide complet

Plantation camélia

Nous vous avons préparé un guide complet pour la plantation du camélia. Vous y trouverez chacune de étapes nécessaires pour réussir sa plantation. Mais avant toutes choses, voici ce qu’il faut savoir avant de planter votre camélia.

Climat adapté au camélia

Le camélia est un arbuste qui jouit d’une bonne rusticité. Outre son apparence raffinée et délicate, il est en réalité parfaitement adapté au climat de la France Métropolitaine. Avec l’âge, le camélia développera une résistance accrue au gel. Dans un climat doux, vous pourrez planter un camélia de 2 ans d’âge sans crainte. Si vous vivez dans une zone aux hiver rudes, il est préférable de planter un camélia d’au moins 4 ans. La résistance au gel du camélia varie selon ses parties :

  • Les boutons floraux forment la partie la plus sensible au froid du camélia. Ils ne résisteront pas à des températures inférieurs à -8°C.
  • Le feuillage du camélia résistera quand à lui à -12°C. Les grandes feuilles sont généralement plus sensibles que les petites.
  • Les branches du camélia résistent à des températures équivalentes à -15°C. Les branches plus âgées seront plus résistantes.
  • Enfin, la souche du camélia peut résister à -20°C. Si elle est protégée par un paillage, il survivra à des températures encore plus basses.

Le gel après la plantation du camélia

Gel camélia

En période de gel, l’ennemie numéro 1 du camélia est le vent. C’est pour cela que nous conseillons toujours de le planter à l’abris du vent. Près d’un mur, d’une palissade, abrité par un massif, toutes solutions sont bonnes à prendre pour limiter les rafales de vent. En période de gel, le vent accentue le froid et les boutons floraux peuvent ainsi mourir. Pour éviter ce triste constat, nous conseiller de couvrir votre camélia avec un voile d’hivernage. En seconde option, vous pouvez utiliser un filet coupe vent pour atténuer les fortes rafales de vent.

Pendant les gelés d’hiver, le second ennemi du camélia fraichement planté est le soleil. Cela peut paraitre étonnant mais vous allez très vite comprendre. Le gel se forme en pleine nuit. Il recouvre votre camélia d’une fine couche de glace. Au petit matin, lorsque les premiers rayons du soleil font surface, un choc thermique a lieu. La chaleur des rayons du soleil dégèlent très rapidement votre camélia. Cette différence soudaine de température peut être nocive pour votre jeune camélia. Il est alors préférable de le planter à l’abris du soleil du matin. 

Exposition du camélia :

Le milieu naturel du camélia est une foret dense et humide d’Asie. Il évolue dans les futaies abrités du vent et du soleil direct. En France, ses conditions devront être reproduites. Plantez votre camélia à la mi-ombre. Idéalement à couvert du soleil du matin. L’ombre permettra de garder le sol frais et humide. Votre camélia devra aussi être à couvert car les rafales feront suer ses feuilles. Si le sol est humide cela ne pose pas de problème en soit. Mais dans le cas inverse, il pourra être en manque d’eau.

Le sol adapté pour un camélia

Le camélia aimera être planté dans un sol acide. C’est un arbuste acidophile. L’acidité se mesure grâce au pH. Moins le pH est élevé, plus le sol est acide. Le taux de pH idéal pour le camélia est compris entre 5 et 6,5. Le pH maximal est d’environ 7. Pour mesurer le pH du sol, vous pourrez utiliser un pH mètre. En outre, vous pour juger si la terre de votre jardin est acide, observez les plantes sauvages qui y vivent. Si des bruyères, des fougères aigles, des boulots, des chênes ou des plantes de terre de bruyère s’y plaisent, votre sol est alors acide. 

Le racine du camélia sont fines. Elle aimeront grandir dans une terre « silico-argileuse ». La terre doit être fraiche et aérée. L’eau doit y circuler sans problème pour ne pas qu’elle soit stagnante. Le camélia n’apprécie pas l’eau stagnante. Ses racines pourraient moisir si c’est le cas.

Faire son propre terreau plantation pour camélia

Si vous doutez de la qualité de la terre de votre jardin, il est possible d’arranger cela. Nous recommandons régulièrement de réaliser son propre mélange de terre. Ce mélange servira de terreau plantation pour votre camélia. Il formera un substrat acide, aéré, drainant et riche en engrais. Pour se faire, il faudra vous munir d’une terre de jardin, d’un terreau universel et d’une terre de bruyère. Il faudra doser la quantité de chacun des 3 composantes en fonction de la taille du trou que vous creuserez. Le mélange doit être composé de moitié de terre de bruyère. La terre de bruyère est un substrat acide. Vous pouvez également utiliser une terre dite de bruyère. Elle est selon nous meilleure à utiliser car son acidité est plus stable que de la terre de bruyère. Ensuite, mélanger 1/4 de terre de jardin avec 1/4 de terreau universel. Ce dernier apportera de l’engrais au mélange. Il lui donnera également de l’aération pour bien drainer l’eau.

Un seconde mélange de terre est également possible. Il est composé de 70% de terre de bruyère et de 30% de compost ou d’un terreau de feuilles mortes. 

Si vous souhaitez un mélange facile à faire, utiliser 50% de terre de bruyère et 50% de terreau universel.

Quand planter le camélia ?

La période de plantation du camélia commence en septembre jusqu’à mai. Il faut éviter de planter votre camélia en plein été car le sol est peu humide. Les racines du camélia ont besoin d’une bonne humidité pour qu’elles reprennent bien en terre. 

Le moment idéal pour planter le camélia est le début de l’automne. Les températures sont encore douces et l’humidité du sol s’évapore moins. En cette période les risques de sécheresse sont réduits. Une plantation en automne garantie une bonne croissance au printemps. En effet, la motte du camélia aura eu le temps de bien reprendre en terre. 

Il faut éviter de planter votre camélia pendant les périodes de gel. Les jeunes camélias (2 à 3 ans) peuvent être encore sensibles aux coups de froid.

Outils nécéssaire pour planter le camélia

Avant de commencer la plantation du camélia, voici la liste du matériel dont vous aurez besoin :

  • Du terreau universel

Terreau universel

  • De la terre de bruyère (ou terre dites de bruyère)

Terre dite de bruyère

  • Un bon compost

Compost camélia

  • Un seau d’eau

Seau d'eau

  • Un paillage d’écorces ou des copeaux de bois

Paillage de copeaux de bois

  • Un bêche et/ou une pelle

 

Comment planter le camélia ?

Dans ce guide de plantation, nous avons planté un Camellia Hiemalis Kanjiro en pot de 15L. C’est une variété de camélia d’automne qui fleurit de novembre à décembre. La plantation a eu lieu à la fin du mois de mars dès que les températures ont augmentées. 

Nous avons choisit une zone mi-ombragée, exposée au soleil de fin de matinée et de fin d’après-midi. Il est abrité du soleil et du vent par quelques arbres aux alentours. Le sol y est plutôt acide, mais peu aéré. Vous remarquerez la présence de nombreuses bruyère, sauges et rhododendrons aux environs.

1 – Réaliser votre mélange de terre.

Comme évoqué précédemment dans cet article, nous conseillons de faire votre propre mélange. Nous avons mélangé : 

  • 50% de terre de bruyère
  • 50% de terreau universel

2 – Creuser le trou

Trou de plantation du camélia

Le trou de plantation du camélia doit être 3 à 5 fois plus volumineux que la motte. Il doit également être plus large que profond. N’hésitez pas à déconstruire le fond du trou avec votre bêche. Le sol sera alors plus souple.

Camélia dans le trou de plantation

Sur la photo ci-dessus, nous avons vérifié la profondeur du trou. La motte du camélia devra être enterrée de 2-3 cm de terre.

3 – Faire un couche de drainage au fond du trou

Bille d'argile au fond du trou
Bille d’argile au fond du trou

Pour améliorer le drainage de l’eau, nous recommandons chaudement de faire un couche drainante. Nous avons utiliser des billes d’argile. Mais de la pouzzolane peut également faire l’affaire. L’épaisseur doit être de 5cm environ.

4 – Ajouter un peu de compost

Compost plantation camélia

Pour nourrir votre camélia en matière organique, déposer un peu de compost au dessus du drainage. Nous avons utilisé un compost plutôt grossier, composé de déchets de fruits et légumes, de mare de café et de cendres.

5 – Recouvrir la couche de compost

Terre de bruyère au fond du trou de plantation
Terre de bruyère au fond du trou de plantation

Recouvrez d’une fine épaisseur de terre de bruyère votre compost. Elle évitera que les racines soit en contact direct avec le compost.

6 –  Démêler le chignon racinaire de la motte

Chignon racinaire du camélia
Chignon racinaire du camélia

Hotez votre camélia de son pot en plastique.  Démêlez ensuite les racines à la surface de la motte avec votre doigt.

7 – Tremper la motte dans l’eau

Motte du camélia dans un seau d'eau
Motte du camélia dans un seau d’eau

Plongez la motte du camélia dans votre seau remplit d’eau. Cette étape permet d’évacuer les bulles d’air qui s’y trouvent. Ces bulles peuvent empêcher une bonne reprise de votre camélia.

8 – Déposer le camélia dans le trou

Camélia planté dans le trou

Un fois votre motte bien humide, il vous suffira de la déposer dans le trou.

9 – Reboucher le trou

Camélia en terre
Camélia en terre

Remplissez les espaces vides à l’aide de votre mélange. N’hésitez pas à tasser le terreau avec votre main. La motte doit être recouverte de 2-3 cm de terre.

10 – Arroser généreusement la plantation

Arrosage après plantation du camélia
Arrosage après la plantation du camélia

Un fois votre camélia planté en terre, arrosez-le avec 2 arrosoirs pleins.

11 – Faire un paillage

Fin de la plantation du camélia
Paillage à la base du camélia

Pour bien conserver l’humidité au sol, faites un paillage au pied du camélia. L’idéal est un paillage d’écorces de résineux car il acidifiera le sol. Nous avons utilisé des copeaux de bois qui suffiront amplement.

Quelques conseils supplémentaires

Après avec planté le camélia veillez à garder son sol humide sa première année en terre. Une petite taille peut être faite après sa plantation. Elle consiste à éviter que 2 branches ne se croisent. Taillez alors l’une des deux branches. Donnez lui un peu d’engrais NPK au printemps et en hiver. Si votre camélia est jeune, il est judicieux d’utiliser un voile d’hivernage pendant les périodes de gel. 

 

Conclusion

La plantation du camélia est facile. Il lui faudra un bonne terre acide et aérée. L’exposition doit être mi-ombragée et abritée du vent. Vous pourrez utiliser de la terre de bruyère pour améliorer votre sol. Un arrosage après la plantation est nécessaire. La première année de culture, le sol doit être bien humide.

Newsletter
Les camélias n'auront plus de secret pour vous.

Plus
d'articles

Livraison partout en France
Fraicheur des Camélias

Nous garantissons la fraicheur des plantes à la réception.

Des camélias Francais

Nos camélias sont produits en France.

Paiement 100% Sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa

© La Maison du Camélia 2021
Tous droits réservés